Qu’est ce que la plagiocéphalie ?

La plagiocéphalie positionnelle est une déformation de la voûte crânienne causée par des pressions extérieures prénatales et postnatales. La plagiocéphalie (ou la brachycéphalie) peut être l’objet d’une consultation d’ostéopathie. Il existe plusieurs niveaux d’intensité de la plagiocéphalie définit par la classification d’Argenta :

anatomie crâne bébé normal
anatomie d’un crâne normal

Les différents stades de plagiocéphalies

plagiocéphalie 1  : l’arrière du crâne est aplati d’un côté

schéma plagiocéphalie stade 1
ostéopathie

plagiocéphalie 2 : l’arrière du crâne est aplati d’un côté et l’oreille est avancée du même côté

plagiocéphalie stade 2

plagiocéphalie 3 : l’arrière du crâne est aplati d’un côté.  L’oreille est avancée du même côté et le front est légèrement proéminent.

plagiocéphalie stade 3

plagiocéphalie 4 : l’arrière du crâne est aplati d’un côté. L’oreille est avancée du même côté, le front est légèrement proéminent et la face est asymétrique

plagiocéphalie 5 : l’arrière du crâne est aplati d’un côté,  l’oreille est avancée du même côté, le front est légèrement proéminent,  la face est asymétrique et il existe une proéminence temporale. 

Par exemple, s’il s’agit d’une plagiocéphalie droite, l’occiput sera aplati à droite, l’oreille du côté droit sera plus avancée.

brachycéphalie

La brachycéphalie est également une déformation du crâne. En revanche, elle se localise des deux côtés du crâne mais seulement sur la partie arrière de celui-ci (occiput). L’occiput est alors applati des deux côtés.

Les deux phénomènes, parfois, se combinent. Les déformations crâniennes positionnelles  sont un problème fréquent. Elles questionnent beaucoup les parents mais elles n’ont pas d’impact sur la santé de l’enfant.

Qui est concerné par les plagiocéphalies?

La plagiocéphalie touche près de 20% des bébés à 4 mois après la naissance, à deux ans 3% des enfants restent concernés par la plagiocéphalies mais à différents degrés.

Hutchison BL, Hutchison LA, Thompson JM, Mitchell EA.Plagiocephaly and brachycephaly in the first two years of life: A prospective cohort study. Pediatrics 2004;114:970­80

https://doi.org/10.1542/peds.2003-0668-f

Plagiocéphalie fonctionnelle ou malformative ?

plagiocéphalie malformative

La plagiocéphalie malformative résulte d’une anomalie osseuse du crâne appelée craniosténose. La craniosténose est une soudure prématurée de deux os du crâne entre eux. Le pédiatre confirme le diagnostic à l’aide d’une radiographie. La solution est alors chirurgicale. La plagiocéphalie malformative est très rare, 1cas sur 10 000  pour la synostose coronale, 3 cas sur 100 000 pour la plagiocéphalie lambdoïde.

En revanche, les déformations fonctionnelles  (plagiocéphalie ou brachycéphalie) peuvent être prise en charge en kinésithérapie et en ostéopathie.  

Les deux phénomènes sont fréquents et d’évolution plutôt favorable, en effet la croissance diminue l’ampleur du phénomène.

Qu’est ce que la brachycéphalie?

La brachycéphalie comme la plagiocéphalie peut être prise en charge en ostéopathie.

Comment ?

Le squelette du bébé n’est pas ossifié à la naissance (qu’il ait une plagiocéphalie/ brachycéphalie ou non), il est encore cartilagineux. Il faut donc imaginer le crane du nourrisson  comme un ensemble d’os. Les os, encore cartilagineux, s’ emboitent les uns dans les autres comme les pièces d’un puzzle en trois dimensions. Les articulations entre chaque os, appelées fontanelles, sont des espaces encore ouverts et malléables. Elles vont progressivement se fermer au cours de la croissance. 

Cette souplesse permet au crâne de s’adapter aux contraintes mécaniques intra utéro, puis de faciliter la descente dans le bassin puis l’expulsion lors de l’accouchement. En effet, le diamètre du crane bébé peut diminuer grâce à ce système et ainsi favoriser l’accouchement. Ces déformations dues à l’accouchement peuvent se résorber ou persister après l’accouchement.

Three-dimensional magnetic resonance imaging of fetal head molding and brain shape changes during the second stage of labor. Ami O, Maran JC, Gabor P, Whitacre EB, Musset D, et al. (2019)

https://doi.org/10.1371/journal.pone.0215721

Pourquoi?

D’une part, l’augmentation du nombre de plagiocéphalie découle du couchage sur le dos, celui-ci ayant pour but de diminuer les mort prématurées du nourrisson. Par conséquent, il est indispensable de respecter strictement le couchage sur le dos ! Le couchage sur le côté est également un facteur de risque pour la mort prématurée du nourrisson. Il faut donc impérativement le proscrire.

D’autre part, la plagiocéphalie résulte d’un manque d’activité motrice globale et pas seulement d’un manque d’activité motrice de la tête et du cou, le rôle des parents est donc essentiel pour résoudre le problème. L’ostéopathie est complémentaire d’un traitement actif en kinésithérapie.

Quand agir sur la plagiocéphalie en ostéopathie ?

La plagiocéphalie n’est pas forcément présente à la naissance, elle peut survenir plus tard.

Il est nécessaire de consulter le  plus tôt possible. En effet, à partir de 6 mois, les fontanelles se ferment et il devient plus compliqué de travailler en ostéopathie.  

Les facteurs de risques de la plagiocéphalie :

Il existe des facteurs de risques avant la naissance et après celle -ci :

–  la première grossesse est davantage à risques de plagiocéphalies

– un accouchement avec des instruments (ventouse, forceps, cuiller)

–  une présentation en siège du bébé

– un alitement prolongé lors de la gestation.

– un torticolis congénital

– une grossesse gémellaire augmente également le risque de plagiocéphalie.

– Enfin, une quantité insuffisante de liquide amniotique (oligoamnios) peut être un facteur de risque.

Bialocerkowski AE, Vladusic SL, Wei Ng C. Prevalence, risk factors, and natural history of positional plagiocephaly: A systematic review. Dev Med Child Neurol 2008;50:577­86

Ce qu’il faut éviter :

Il faut éviter tout ce qui va freiner la mobilité du bébé que ce soit dans son lit ou dans son quotidien. On supprime les coussins, cale-tête, cale bébé, tour de lit, coussin à mémoire de forme.  Les plagiocéphalie augmentent car les supports en coque limitent la motricité des bébés. Le support rigide et enveloppant impose une posture fixe. Il diminue l’ apprentissage de la mobilité. Les bébés prématurés peuvent, a contrario, utiliser les coques.

Les conseils

Il faut favoriser au maximum l’activité motrice par le jeu, sur un tapis d’éveil par exemple. On favorise tout ce qui augmente les rotations de tête, l’allaitement en alternant les côtés permet d’aider à la rotation. On peut changer la position et le sens du lit pour favoriser différente positions pendant le sommeil.

Conclusion

La plagiocéphalie et la brachycéphalie sont fréquentes mais pas graves, l’ostéopathie ainsi que la kinésithérapie peuvent aider à obtenir un meilleur résultat. L’implication des parents est indispensable au quotidien !

Pour en savoir plus  : les recommandations de la haute autorité de santé (HAS) sont disponibles en deux formats.

Sources

https://chiromt.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12998-020-00321-w

Fiche mémo (5pages)

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-02/reco276_fiche_memo_deformatons_craniennes_min_cd_2020_02_05_v11_fev.pdf

Rapport entier (165 pages)

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-02/reco276_rapport_elaboration_fm__deformations_craniennes_min_cd_2020_02_05_v0.pdf

Plagiocéphalie et Brachycéphalie, le rôle de l’ostéopathie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *