En bref :

RIEN ! La cyphose dorsale et la lordose lombaire sont normales, elles désignent les courbes  naturelles de votre colonne vertébrale donc l’ostéopathie ne vas pas les corriger.

Définitions : lordose et cyphose

schéma lordose et cyphose, ostéopathie
Les courbures du rachis

La vertèbres cervicales et lombaires constituent chacune une lordose, leur courbure est concave vers l’arrière. En revanche les vertèbres dorsales sont convexes vers l’arrière et forment une cyphose. L’intensité de ces courbures sont plus ou moins élevée selon les individus, selon l’âge. Il ne faut pas confondre cyphose, lordose et scoliose ! Les lordoses et les cyphoses sont physiologiques donc normales, l’ostéopathie ne va pas corriger la forme normale de votre corps! En revanche la scoliose est pathologique et doit être prise en charge (voir le post sur la scoliose). La scoliose est une combinaison de rotation et d’inclinaison anormale des corps vertébraux, elle entraîne des malformations de la cage thoracique.

Lordose, cyphose, quelle utilité ?

L’alternance des courbures permet à la colonne vertébrale d’être plus résistante. Elle permet de supporter davantage de contraintes tout en restant souple et mobile, tel un ressort. La lordose et la cyphose sont donc normales et nécessaires !  La lordose lombaire est une adaptation naturelle à la position debout, elle permet de favoriser un bon équilibre. Celle- ci apparaît à l’âge de sept ans environ. Par exemple, lors de la grossesse, la lordose lombaire augmente pour compenser l’augmentation du polygone de sustentation vers l’avant, ainsi l’équilibre est maintenu. Cette adaptation du corps à un nouvelle contrainte n’est pas forcément douloureuse pour toutes les femmes.  La forme du rachis correspond à sa fonction.

Quelles anomalies?

Une accentuation des courbures ; hypercyphose dorsale ou hyperlordose lombaire ne sont pas liées à une augmentation des douleurs de dos lorsqu’elles ne sont pas dues à une pathologie (fracture tassement, maladie de Scheuermann, camptocormie, spondylarthrite ankylosante…). Des examens complémentaires peuvent être justifiés (radiographie, prise de sang). Lors d’un contexte traumatique, même minime, chez la personne âgée, une radiographie permet de diagnostiquer une fracture.

Est ce que ça fait mal?

En revanche, l’intensité des courbures n’est pas liée à l’intensité des lombalgies. Le fait d’être cambré ne vous rends pas plus susceptible d’avoir mal au dos. Certains individus peuvent avoir une inversion de courbures sur certains segments. En effet, le début de la lordose lombaire peut rester légèrement concave au lieu d’être convexe! L’ostéopathe s’intéresse davantage à la mobilité de la colonne plutôt qu’à sa forme.

Conclusion

Pour conclure, l’ostéopathie ne va donc pas corriger des courbures normales (cyphose dorsale ou lordose lombaire) dont l’importance n’est pas liée à l’intensité de vos douleurs quelles soient lombaires, dorsales ou cervicales. Si l’ ostéopathe soupçonne une pathologie sous jacente, celui ci vous conseillera de consulter un médecin afin de faire un diagnostic.

Lordose, cyphose, est ce grave et que faire en ostéopathie?
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *