Définition

homme cervicalgie ostéopathie

La cervicalgie est un motif fréquent en ostéopathie. Elle se définit comme une douleur localisée au niveau des vertèbres cervicales donc du cou. Lorsqu’elle est récente et brutale, on parle de parfois torticolis ou plus généralement de cervicalgie aiguë. Elle peut rester locale ou diffuser vers les épaules. Cependant, si cette douleur s’accompagne de picotements ou de fourmillements dans la main, on parlera de névralgie cervico brachiale. La cervicalgie s’accompagne dans certains cas de maux de tête. La cervicalgie est une douleur fréquente. En effet, elle concerne entre 12 et 14% des français selon l’INSERM. Tandis que la lombalgie touche autant les homme que les femmes, la cervicalgie a une prédominance féminine.

Les causes de la cervicalgie

La cervicalgie peut être due à des multiples causes. Une cause dégénérative comme l’arthrose, une hernie discale, des tensions musculaires, ou traumatique comme une fracture ou une entorse cervicale. Elle peut être le résultat d’un accident de voiture ou d’une chute. La cause de la douleur peut également avoir une origine viscérale. Dans ces conditions, l’ostéopathe va chercher, la ou les causes de votre douleur. Il sera peut être nécessaire de faire des examens complémentaires.

Le rôle de l’ostéopathie dans la prise en charge de la cervicalgie

Une séance d’ostéopathie va permettre de redonner de la mobilité aux vertèbres cervicales mais aussi à toute la colonne vertébrale. Il s’agira de diminuer les mécanismes mis en place par le corps en réponse à un stress (mécanique, psychique..) . Les manipulations ou mobilisations peuvent être articulaires, musculaires, fasciales à proximité ou a distance de la douleur. Une technique sur les vertèbres dorsale peut soulager une cervicalgie. C’est pourquoi votre ostéopathe ne limitera pas ses manipulations aux vertèbres cervicales.

Quelques conseils

Le meilleur conseil qu’on puisse donner reste de bouger au maximum. Il s’agit, de diminuer par exemple sa sédentarité au travail. On peut également profiter des étirements pour leurs vertus antalgiques afin de diminuer les douleurs. Par exemple par un étirement du trapèze. Voici quelques conseils pour réduire sa sédentarité.

Sources :

http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/211/?sequence=7

https://www.cochrane.org/fr/CD004249/BACK_manipulation-et-mobilisation-en-cas-de-cervicalgie

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31726685/

Crédit photo : https://unsplash.com/photos/CEM52sAHR80

La cervicalgie en ostéopathie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *